Implants et Prothèses dentaires

Un implant dentaire est introduit dans l'os maxillaire et adhère à l'os et aux tissus. L'implant remplace ainsi la racine manquante.

Un implant dentaire est introduit dans l’os maxillaire et adhère à l’os et aux tissus. L’implant remplace ainsi la racine manquante.

La prothèse, qui est posée sur l’implant, a un effet particulièrement naturel et est, du point de vue esthétique, la meilleure solution pour boucher un trou laissé par une dent.

S’il ne vous manque qu’une seule dent et que vous souhaitez la remplacer, l’implant sera très souvent la meilleure alternative à un bridge.

En effet Un bridge classique doit s’appuyer sur les deux dents voisines de la dent à remplacer : ces deux dents seront taillées et réduites.

Avec la disparition progressive de l’os sous le bridge, les dents piliers peuvent être ébranlées et finalement perdues.

L’implant, lui, ne remplace que la dent absente, et préservant et stabilisant l’os assure une durée de vie plus longue aux dents voisines.

Plusieurs implants peuvent remplacer un appareil et supprimer le besoin d’adhésifs ou de crochets qui se montrent parfois inconfortables.

De plus les implants aident au maintien de votre capacité masticatoire ce qui à long terme assure la conservation de l’aspect de votre visage.

Les implants dentaires sont la manière la plus efficace de stabiliser un complet haut et bas.

Des appareils mal ajustés entravent votre élocution et altèrent votre esthétique. Vous pourrez enfin manger, rire et sourire en toute confiance et en toute circonstance.

Les appareils seront fixés sur les implants évitant ainsi le besoin de re basage et améliorant le confort et la pérennité de vos appareils.

Une autre possibilité de restauration d’un édentement complet avec quatre implants. La restauration est effectuée avec une « barre de Dolder » ; l’appareil est amovible et permet une excellente hygiène dentaire.

Une prothèse amovible est une prothèse qui peut s’enlever. Elle remplace généralement plusieurs dents. Elle s’appuie en partie sur les dents restantes, en partie sur la gencive et l’os sous-jacent.
Une prothèse amovible demande généralement quelques jours d’adaptation. Bien réalisée, elle doit être bien supportée.

  • Stellite (ou Squelettique)
    C’est une prothèse à base métallique rigide, qui s’appuie à la fois sur les dents restantes et sur les muqueuses. La partie métallique s’appuyant sur les gencives est noyée dans la résine. Les dents sont en résine.
    Avantages : bien stable, en général bien supporté.
    Inconvénients : entraîne une charge plus importante sur les dents restantes.
  • Prothèse partielle en résine
    C’est une prothèse composée exclusivement de résine, avec des crochets en métal souple. Elle est plutôt réservée à un usage temporaire.

Matériaux : les dents des prothèses amovibles sont toujours en résine. Il peut en exister en céramique, mais elles sont à éviter.

Les prothèses amovibles nécessitent généralement des retouches de temps en temps. En effet la bouche, contrairement à la prothèse, est vivante, et évolue en permanence, fût-ce très peu.

La prothèse complète est une base en résine portant des dents préfabriquées et appliquée directement sur les gencives. Ces dents peuvent être en résine renforcée ou en porcelaine.

La tenue des prothèses complètes est assurée par un phénomène de succion adhésive. On peut comparer cela à deux plaques de verre collées par un film d’eau. Il faudra exercer un certain effort pour les séparer. La tenue des prothèses complètes suit ce principe.

Un implant est une sorte de grosse vis, qui se fixe dans l’os. Il est en titane, matériau biocompatible et très résistant. Il permet de remplacer la dent manquante de manière très naturelle.

  • Prothèse fixe sur implant. Il s’agit soit de couronnes, soit de bridges.
  • Prothèse amovible sous implant. Il s’agit généralement de prothèse complète inférieure en résine.

En effet ces prothèses tiennent difficilement. Pour les aider on peut mettre deux implants (à la place où étaient situées les canines). La prothèse est reliée à ces implants soit par des boutons-pression, soit par une glissière, soit par des aimants.

Contre-indications des implants : immunodépression ; diabète ; fumeur.