Situation géographique de la Tunisie

De loin le plus petit pays de l’Afrique du Nord, la Tunisie, avec une superficie de 163 610 km2, semble se détacher du Maghreb et s’avancer dans la Méditerranée, comme si elle voulait s’approcher encore davantage de l’Europe, la Sicile et la Sardaigne n’étant distantes respectivement que d’environ 140 km et 200 km.

De loin le plus petit pays de l’Afrique du Nord, la Tunisie, avec une superficie de 163 610 km2, semble se détacher du Maghreb et s’avancer dans la Méditerranée, comme si elle voulait s’approcher encore davantage de l’Europe, la Sicile et la Sardaigne n’étant distantes respectivement que d’environ 140 km et 200 km.

Prise entre la gigantesque Algérie (2 381 741 km2), à l’ouest, et l’imposante Libye (1 759 540 km2), au sud-est, la Tunisie, par sa situation géographique, a de tout temps été la principale porte d’entrée de nombreux peuples conquérants.

Environ trois fois plus petite que la France (547 026 km2), la superficie de la Tunisie correspond davantage à l’État de la Floride (151 940 km2) ou à des pays tels que le Népal (140 797 km2), le Suriname (163 270 km2), l’Uruguay (176 215 km2) ou le Cambodge (181 035 km2). Son territoire, qui ne fait qu’environ 750 km de longueur sur 150 km de largeur, offre cependant une bonne variété de paysages, allant des longues côtes sablonneuses aux montagnes du nord-ouest, en passant par les vallées, les plaines et les régions désertiques.

Outre le littoral qui longe le pays du nord-ouest au sud-est, le découpage géographique (et non touristique) de la Tunisie se fait en trois régions bien distinctes: le Nord, le Centre et le Sud.

Véritables trésors du Maghreb, les côtes tunisiennes s’étendent sur 1 300 km, présentant des plages paradisiaques et des baies apaisantes à l’est, là où la Méditerranée vient s’engourdir dans les golfes de Tunis, de Hammamet et de Gabès, et bercer les îles de Djerba et de Kerkennah, de même que la péninsule du Cap Bon.

Avec une mer calme et chaude presque partout le long de ce littoral, on ne se surprend pas que le tourisme s’y soit rapidement développé.

Au nord, et plus particulièrement près de la frontière algérienne, les montagnes plongent dans la mer. Cette région est plus exposée aux températures froides, aux vents violents ainsi qu’aux tempêtes venues de la Méditerranée occidentale.

Précédents